Lea Le Faucon

Léa Le Faucon

logo Léa Le Faucon

Léa est tatoueuse à Paris. Son univers est vaste, allant de la pop culture aux légendes de l’Histoire, en passant par les peintres de la Renaissance et les Arts primitifs. Son travail aux traits et contours donne un style illustratif et poétique à tous ses dessins de peau. En 2016, elle crée le salon de tatouage privé La Menuiserie dans le XVII Ardt qui ne désemplit pas. (Attention tu dois montrer patte blanche, c’est uniquement sur RDV).

Mais ce petit bout de femme ne s’arrête pas à encrer de l’épiderme, elle en a définitivement sous le capot ! Sa palette d’expression est aussi étendue que la Terre du Milieu ! Elle est aussi illustratrice, sérigraphie ses propres dessins sur des t-shirts, fait de la peinture sur porcelaine, chante pour des amis musiciens…Gros talent à suivre !

Léa Le Faucon, en une phrase, un mot, une expression, un chiffre ?

Oh bébéééé.

Pourquoi Léa Le Faucon ?

Parce que c’est la traduction française de mon nom de famille breton (j’ai pas été chercher très loin !).

Léa Le Faucon

Léa Le Faucon

Léa Le Faucon

Pourquoi la peau comme principal support d’expression ?

Je sais pas trop pourquoi mais je dirais qu’après avoir travaillé 5 ans dans la pub, j’avais besoin de revenir à quelque chose de plus humain…

Léa Le Faucon

La Menuiserie (atelier de tatouage), c’est quoi ?

C’est mon lieu de travail (et ma maison aussi) que je partage avec 5 copains tatoueurs (Lobster, Classico Mig, Viande Bleue, Pablo Dalas et Peter Heinrisch). C’est une ancienne menuiserie, d’où le nom (pas été chercher bien loin non plus là tiens !).

Léa Le Faucon

La Menuiserie - Salon de tatouage © Tony Trichanh
© Tony Trichanh
La Menuiserie - Salon de tatouage © Tony Trichanh
© Tony Trichanh
La Menuiserie - Salon de tatouage © Tony Trichanh
© Tony Trichanh

Une expo/un lieu/un plat/une chanson/… qui t’a marqué(e) ?

L’expo de Redouté sur les fleurs / le Groenland / le carpaccio de baleine que j’y ai mangé / les chansons de Sade.

Quel est ton processus de création ?

Je ne pense pas avoir de processus bien défini. Mais une chose est sûre, pour réussir à être inspirée et avoir envie de dessiner, j’ai besoin de n’avoir que ça à faire de la journée. Du coup, j’ai pris la décision de ne tatouer qu’une semaine sur deux. J’alterne donc semaine tattoo et semaine dessin, et ça marche bien pour le moment. 🙂

Léa Le Faucon par Jérémy Blahay
© Jérémy Blahay

L’expérience la plus cocasse que tu aies vécue en tant que tatoueuse ?

Sûrement devoir raser la fesse d’un garçon avant de le tatouer sur un event tattoo avec tous ses potes (entre autres) autour !

Ta plus grande fierté en tant que tatoueuse ?

Voir les gens repartir heureux de La Menuiserie avec un de mes dessins tatoué à vie sur leur peau !

Léa Le Faucon

Léa Le Faucon

Ta définition du « travail », aujourd’hui ?

Tra quoi ? Non pour de vrai, c’est du travail mais c’est avant tout une passion, un plaisir que j’ai choisi, qui me rend heureuse et qui rend d’autres gens heureux. J’ai beaucoup de chance de pouvoir vivre de ma passion pour le dessin. J’ai jamais été aussi heureuse de ma vie.

Qu’est-ce que tu fais demain ?

Je dessine ! Un jeune couple vient de quitter Paris pour s’installer dans le Lot pour ouvrir leur coffee shop et ils m’ont contactée pour que je leur dessine leur logo.

Cécile Dormeau, Pénélope Bagieu, Germaines… Avec qui aimerais-tu faire une prochaine collab’ ?

Je prépare une collab avec mon meilleur copain Nicolas Brosseau qui fabrique des jouets (entre autre) ! Et je viens de terminer une identité visuelle pour une marque de Gin avec un certain Manuel Huguenin aka Colver. Colver c’est une marque de sweat prêt-à-scratcher et c’est la dernière semaine pour participer à son Ulule ! Une des contreparties est un t-shirt que nous avons dessiné ensemble.

t-shirt Colver x Léa Le Faucon
t-shirt Colver x Léa Le Faucon
Cécile Dormeau X Léa Le Faucon
Cécile Dormeau X Léa Le Faucon
Une des Culottées dessinée par Pénélope Bagieu, tatouée par Léa Le Faucon
Une des Culottées dessinée par Pénélope Bagieu, tatouée par Léa Le Faucon
Léa Le Faucon X Germaines © Philippe De La Croix
Léa Le Faucon X Germaines © Philippe De La Croix

Si t’étais pas tatoueuse, qu’est-ce que tu ferais ?

Je ferais dodo.

Tu préfères qu’un enfant te tatoue tout le corps ou tatouer des dessins d’enfant toute ta vie ?

Tatouer des dessins d’enfant toute ma vie ! (il y a des enfants qui dessinent très bien)

Quinconce, ça veut dire quoi pour toi ?

Pour moi ça veut dire : 3 de mes meilleurs ami.e.s qui s’unissent pour créer ensemble, avec leurs talents respectifs, un projet trop chanmé.

Un conseil pour les jeunes (et moins djeun’s) entrepreneurs ?

Faut y aller, s’accrocher et y croire !


Vous pouvez suivre Léa sur Instagram et sur Facebook !

Et le shop de Léa Le Faucon, c’est par ici !

Photo portrait de Léa Le Faucon en tête d’article © Jérémy Blahay

Léa Le Faucon

Léa Le Faucon

Léa Le Faucon

carreau céramique

Posts created 20

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut